• Accueil
  • > Archives pour octobre 2008
( 27 octobre, 2008 )

PRESENTATION DU SITE

Hi everyone,

Je sais, certains le diront commencer un blog au bout de 3 semaines de voyages est un peu abuse,mais ce retard n est pas la consequence d une certaine paresse mais plutot d un manque de temps evident compte tenu de mon emploi du temps tres charge.

Cela est dit , passons a l essentielle, l objectif du blog est que vous puissez suivre par lintermediaire de mes ecrits mais aussi evidemment par mes photos mes differentes aventures a travers ce continent si merveilleux qui estleurope

Mon profil….. homme 25 ans nantes

Mes objectifs….decouvrir,apprendre, ressentir l atmosphere des villes, rencontrer

Mes moyens……seul avec ma camera mon appareil photo et un sac de 10 kilos, bujet limite

dates de voyages … 6 octobre 2008 / xxxxxxxx

mon itineraire…. nantes dublin francfort wroclow etcccc………..

RENTRONS ALORS DANS LE VIF SU SUJET……………………….

( 27 octobre, 2008 )

JOUR J 6 OCTOBRE 2008

   C est le grand jour, la 1 ere etape d une longue course.

   7h30 c le reveil, je suis en retard je dois aller a nantes par le train  25 min environ. Mon sac n est pas pret, je dois penser a tout et je dois etre a laeroport pour 12h, consequence je cours.

    9h30 je suis pret, juste quelques details a regler mais tout semble etre rentrer dans l ordre.

 Petit probleme, jai louper tous les trains, je m oriente donc pour du stop entre pontchateau ma ville et nantes environ 50k.

  Apres une bonne demi heure dattente quelqun me prend c la delivrance , jarrive donc a nantes sans trop de difficultees.,au passage jen profite pour aller saluer mes anciens collegues de travail a nantes.

  jarrive  a laeroport plus quen avance, jai largement le temps de voir venir mais je suis deja creve et en meme temps assez serain.

Mon check and go est fait, donc je peux directement passer a la porte dembarquement jai tous mes papiers tout va bien.

je patiente et au passage je commence a discuter des prix d avion avec dautres personnes. ils sont surpris que je paye seulement 6 euro pour aller a dublin merci ryanair.

14H Je monte dans lavion, je respire et commence  a penser a dublin, en passant je sympatise avec une famille qui bosse a dublin , tres agreable plus tard ils miviteront meme a boire un verre sur dublin.

16H suis a dublin avec un peu de retard, le temps est assez froid mais ensoleille.

Je dois aller chez une copine francaise qui bosse ici, jai son adresse, son telephone tout va bien.

je monte dans le bus et va dans le centre ville . jarrive 1 h apres sur o connell axe principal et symbolique de dublin.

Mes yeux sont en action, je commence a chercher mon adresse mais en meme temps je visite. Je dois dire que jai un peu de mal a prendre mes reperes, et je galere un peu pour trouver ladresse.

Apres une marche intemse pendant des heures durant je trouve mon futur toit, il est 21h.

je suis creve mais satisfait………………

      

( 27 octobre, 2008 )

6..9 OCTOBRE DUBLIN

3 jrs juste 3 jrs a dublin, mais suffisant pour visiter et voir ce qu il y a dimportant.

6 octobre, 21h je sonne a la porte un colloc de mon ami m ouvre. je suis tres bien accueilli et en plus jai ma propre chambre… royal.

je fais connaissance avec toute sa bande 5 personnes vivent dans cette maison, tous issues d horizon differents, sympa.

1 er soiree soft, je discute avec mon ami et ses colloc et je ne me couche pas tard car je suis reelement epuise.

7 octobre, reveille vers 10h, tranquille je prends mon petit dej relax, je me sens deja chez moi, et je passe la journee seul a visiter car ma copine travaille mais ce nest pas un probleme, jai ma carte il fait super chaud et je nest rien de prevu, c est la grande decouverte de la ville. Une chose est sure, jaime marcher de 11 h a 18h non stop. Je visite les principaux quartiers , fait la connaissance dirlandais super sympa puis rentre a la maison pour aller manger.

en arrivant a la maison, je fais la connaissance d une japonaise et d un reunionnais qui parle 7 langue, et qui a visiter les 3 quarts des pays, on discute mange ensemble, et mate un dvd, cool.

le soir, je me fais une petite sortie dans un bar mais ne traine pas car je n est pas totalement recuperer. je commence  a sentir de mieux en mieux cette atmosphere dans cet environnement. Ici, je me sens chez moi et lutilisation dune carte devient inutile.

8 octobre, je passe la journee avec mon ami car elle ne travaille pas. Mes conditions sont bonnes mais le climat un peu moins…. il pleut, il fait froid, c est la merde en gros.

Ce nest pas dramatique, on fait en consequence, visite, bar, bouffe dans un resto italiens le midi, on passe du bon temps, c cool. Le soir on reste au calme, et je traine avec  le reunionnais et la japonaise qui au passage me prepara une soupe typique made in japon tres bon mais corse. Je traine , discute , picole, le temps passe et je dois me reveiller de bonne heure pour prendre mon avion pour francfort, le reveil est bloque a 4h………………………………   

( 27 octobre, 2008 )

9 octobre jour j pour francfort

EN 2 mots retard et fatigue

     Les transferts a laeroport restent toujours un de mes souci majeurs depuis le debut, voir larticle jour j.

     9 octobre, je me trouve a dublin, je dois prendre mon avion a 8h du mat donc logiquement arrive vers 6 h 7 h du mat a laeroport.

     Mon reveil est bloque a 4 h car je dois marcher jusquau centre ville puis prendre une navette jusqua laeroport a 5 h. Probleme, je me reveille a 6h , c la panique, je suis en retard, pas le temps de reflechir, je mhabille en 2 min, bois un cafe et file. 

       Je suis pret, il est6h15, et compte tenu du temps je m oriente vers loption taxi. Le choix est judicieux, car  a peine sorti de la rue j en trouve un .

   Je dicute quelques secondes avec lui pour discuter des prix . 20 euros le prix a payer pour ne pas louper l avion.jaccepte et je monte.

   7 H jarrive a laeroport, soulagement assure surtout que mon check and go est fait. je prends meme le temps de me prendre un cafe sur place. je trouve la porte sans probleme, ca devient meme un jeu d enfant.

  Du coup, jai 30 min d avance avant dembarquer, je patiente et fais la connaissance 2 americaines qui file aussi a francfort, elles sont assez interessantes, mais je ne fais pas trop attention a ce qu elles me disent car je suis epuise.

 

Moi et mon blouson

 8H, je monte dans l avion, dans le tout premier rang, une nouveaute pour moi. Au passage, 10 min avant de decoller, moi et mon gros blouson devenons pendant quelques temps l attraction de ce vol, car l hotesse voulut mettre mon blouson dans les box prevus a cet effet, probleme, il ne passait pas, ce qui amusa,moi le premier, les voyageurs de l avion. Heureusement, je suis venu porter secours a cette hotesse ce qui ma voulu quelques applaudissements ma fois bien merite. 

 

Le trajet

 Le trajet s est passe impeccable durant 2 h que se soit le decollage ou l atterissage, j atteri a francfort il est 11h. Il y a 1 heure de decalage.

Sieste, rigolade et bavardage furent le resume du vol.

 

( 27 octobre, 2008 )

9 – 13 octobre francfort

   L ATTENTE  A L AEROPORT

     9 octobre,  11h du mat, je suis a laeroport de francfort et je viens juste d arriver. Je me trouve toujours avec les 2 americaines et nous decidons de casser la croute. En effet, je dois prendre un bus a 12h30 pour francfort centre, car il se trouve que l aeroport de francfort han se trouve a 80 km de francfort city, donc 1 h de bus supplementaire.
 

    LE TRANFERT

12H30, je monte dans la navette terravision, le bus est a moitie plein et je suis toujours avec les 2 americaines. Nous ne descendons pas au meme arret, je descends au sud de francfort.

il est au environ de 13h30 14h et jarrive a mon arret. Il se trouve pour pour cette etape en terre allemande, jai trouve un logement chez l habitant grace a couchsurfing. Je suis donc equipe, jai ladresse, larret de metro et les diverses informations concernant anne , la personne qui m accueille.

 

   LE LOGEMENT

  Il est 14h et je suis a mon arret neu heuremberg, je dois prendre un rer pour rejoindre le metro, c un jeu denfant, par chance il se trouve que ma ligne m emmena directement a mon arret rodelhem.

  j arrive a destination, anne habite seulement a quelques minutes de larret, je trouve facilement son appart.

15H30 16 H, Je sonne, et je suis confiant, une personne reponds, ce n est pas anne, c sa coloc, elle mouvre sans probleme, anne l avait prevu de mon arrive. Je rentre dans lappart assez grand, tres sympa, un appartement qui a ma premiere impression avait lair vivant, tout ce que jaime. Je suis accueilli les bras ouverts, anne a meme preparer sur chaque piece de lappartement la traduction francais allemand des differentes pieces de celui ci. je prends ma douche et diScute avec sa coloc puis entame une petite sieste car la journee a ete longue.

   RENCONTRE AVEC ANNE

    18H, anne arrive, je dors , mais ce n est pas un probleme, je me leve et commence a faire connaissance , tres sympa . Elle decide de faire quelques courses, je laccompagne. Le feeling passe tout de suite, anne est cool, il fait beau, tout va bien.

   La 1er soiree est soft, pas d abus mais je passe du bon temps a dicuter avec mes 2 coloc, on trip bien ensemble, l impression de les connaitre depuis des annees. On prevoit meme la soiree du lendemain.

        FRANCFORT ET SES BUILDING

  10  octobre 2008, 10h du matin. je me leve, je suis en forme, prends mon petit dejeuner, je suis seul car anne est parti travailler a 8h et sa coloc a 7h mais pas de panique, j ai plein de truc a aller voir, je suis curieux de voir de pret ces fameux building que javais entre aprecu la veille, et puis je suis seulement a 10 min du centre.

   je suis avec ma carte, dans francfort, je suis descendu a larret principal de cette ville. Je sors du metro et de la gare, et la paff, je suis sous le choc, je vois tous ces buildings aussi grand les uns que les  autres, c est reelement interessant, je commence a prendre quelques photos et a essayer de me reperer, je suis en t shirt, et je suis motive pour visiter un max de truc.

   11H 12H, je ne sais plus exactement quelle heure il etait, je perds un peu la notion du temps. En marchant, je commence a discuter avec un allemand qui me dit qu il etait possible de visiter la main tower de francfort, je l ecoute et file a cette tour qui monte a plus de 210 m si mes souvenirs sont bon. 

 If faut payer 4 euros pour acceder au sommet, mais franchement ca vaut le coup, car une fois la haut, c est vraiment impressionnant, des tours a lappelle ,un plan global  de francfort, quelques photos, j en ai eu pleins les yeux.

13h 30 14h, je file manger quelque chose. Au passage,  un allemand que j ai rencontre au snack m accompagne, et m explique les differents lieux de visite de cette ville.je continue mon periple a traveres la ville et me dirige vers les bords du main, la vue est magnifique et l endroit est reposant.Le contraste aussi est saisissant entre le calme de cet endroit avec ses parc et son fleuve et de l autre cote toutes ces tours qui traduisent le modernisme et et l aspet financier de cette ville.

    

          LA RENCONTRE DANS LE METRO

   17 18h, je rentre a l appart car jai rdv avec anne on doit aller au match de hockey. Je suis assis tranquillement, pose, lorsque une charmante demoiselle s assoit a cote de moi. Elle etait au telephone et faisait grise mine. Lorsque qu elle se tut de parler contre ce combine, j engageais la conversation en anglais, le courant est tout de suite passe et fut surprise de parler a un francais car elle ne reconnaissait pas mon french accent.

Par chance, elle descendait au meme arret, on en profita pour prendre un petit cafe et faire plus ample connaissance. Probleme, anne m attendait pour le match.La discussion fut vraiment interessante car c etait une personne qui semblait avoir un bon fond et qui parlait entre autre le francais.

   21h, je suis toujours au meme endroit et jai pas vu le temps passe, je dois y aller. on s echange numero adresse msn, mais ca en restera la.

 

           SOIREE DU 10 OCTOBRE

 21H15, j arrive a lappart mais c est trop tard le match est commencer et anne est parti, au passage elle me laissa un mot pour me dire qu elle rentrait vers 23h. Un peu degoute car j aurai pu rester ou meme passer la soiree avec la personne du metro, je file vers un internet coffee ou j en profite pour reserver mon auberge a wroclow et aussi faire mon check end go.

23H, je vois anne et filons avec un ami dans un petit bar, on y restera 2 heures environs et je sympatise avec son ami qui parlait un anglais facile.

1H30, on rentre avec anne a lappart, on est creve, mais on continue de discuter. Sa coloc est parti chez une copine, on est donc tous les 2, on finit la soiree ensemble, sympa.

  11 -13 OCTOBRE LA ROUTINE

11 octobre, anne ne travaille pas mais doit se rendre chez sa famille a une 100 de km de francfort par train, concretement dans ma tete il me reste une nuit a francfort car mon vol est a 6h du mat le 13 et vu que le dernier metro est a minuit, pour ensuite rejoindre mon bus pour l aeroport je sacrifie une nuit.

    10 h, on se reveille et prenons un petit dej, on passe du bon temps puis filons dans le centre. J ai deja vu une grande partie de la ville, jaccompagne anne a  la gare puis mon reserve mon apres midi. C est les grands adieux avec anne, mais je pense qu on se reverra.

    13H, Je mange, je prends mon temps, c est un apres midi tranquille encore sous le soleil. Je visite, fais quelques magasin puis fait la connaissance dans la rue d un syrien vivant a francfort. On passe la fin dprem et la soiree ensemble, ca reste soft juste un bar. Plus tard il me proposa meme de m heberger mais javais deja mon logement chez anne. je passe la fin de soiree avec sa coloc puis me couche aux alentours d 1h.

    12 OCTOBRE, LA JOURNEE GLANDE

  9 h, je pars de lappart avec la coloc d anne, c etait la derniere nuit a francfort. Je suis un peu decu de partir mais en meme temps content de partir en pologne. je passe toute ma journee dans un sport bar a mater les differents sports diffuse et notament la rediffusion de france roumanie.

  23h, je prends le metro pour rejoindre le bus qui doit me prendre pour rejoindre laeroport. je prends le bus et arrive a laeroport vers 0h30 jai 5h30 a attendre.

( 26 octobre, 2008 )

13 octobre jour J pour wroclow

     L ATTENTE DANS LAEROPORT DE FRANCFORT

         0h30, aeroport de francfort, mon vol est a 6h, jai 5h30 d attente, c est long mais je ne m en fais pas.

          Je commence a faire le tour de laeroport et a manger quelque chose, il me manque juste un endroit pour me poser. Je tourne, je vire mais le temps ne passe pas

        1H30, je pense serieusement a me poser

 

  LA RENCONTRE AVEC LES ITALIENS ET LES RUSSES.

       1h30, je cherche une place pour essayer de dormir, je trouve un siege tranquille a cote d un groupe d italien qui ecoute de la musique et qui se mettent aussi une charge. Je les ecoute et commence a discuter avec eux. Ils ne parlent pas tres bien anglais mais un peu espagnol, on arrive quand meme a se comprendre, ils sont cool et on trip sur leur musique, du coup je ne dors pas.

     3h00, je suis toujours avec les italiens, mais je sors 3 min de laeroport histoire de souffler un peu , dehors je croise 2 russes qui carburent a la vOdka, du coup je ne pouvait pas passer ca. On commence a picoller ensemble et du coup on finit la bouteille. Je suis de plus en plus creve mais le temps passe alors ca va. Pendant ce temps la une personne du groupe italien etait au toilette, il etait legerement malade.

   4H, je dis en revoir aux russes et aux italiens et me dirige veres ma porte d embarquement, jai passer un bon moment.

                

                  LE VOL

4h, je rentre dans la porte dembarquement et essaye de dormir pendanr 2 h, rien a signaler, je dors.

6H, j embarque le vol se passe sans trop de probleme, a vrai dire je ne me rappelle pas tres bien, mais parti a lheure et arrive a lheure.

8H, arrive a wroclow

 

( 26 octobre, 2008 )

13 octobre 20 octobre wroclow

   

  1 semaine, 7 nuits dans cette premiere etape polonaise. Il me fallait ca pour pouvoir recuper un maximum car il faut dire que 3 avions en 1 semaine pesent legerement sur les capacitees physiques.

    L ARRIVE A LAEROPORT,

  8h, J atteri tout juste, la temperature exterieure est fraiche mais le temps est assez degage. L aeroport est tout petit, et il me faut que quelques minutes pour m y echapper. Au passage, j en profite pour recuper un plan de la ville. Wroclow se trouve a 40 min de la, par bus.

 

      LE BUS

  Un peu desoriente  mais pas perdu je trouve mon bus, je dois acheter un ticket qui coute 50 cts.

 9H30, je monte dans le bus, il est pleins a craquer c est la folie, je nai pas de monnaie sur moi que des billets et le chauffeur n a pas de quoi rendre la monnaie, du coup il me laisse rentrer sans payer, une chance car la fille juste avant moi s est bien fait arnaque. Je n ai pas de place assise, et je dois rester debout pendant 40 min , ce n est pas un probleme j en ai vu dautre. Le bus est de mauvaise qualite et n avance pas. Je commence a discuter avec un polonais qui parlait bien anglais, tres sympa, il m indiqua les adresses de bar , ou manger, et surtout l arret de bus car je navais aucune idee ou je devais descendre, vu que rien n etait indique.

10H, Je descends, et remercie le polonais pour ces informations precieuses, au passage, jai pu remarquer que les petites polonaises paraissaient tres charmantes.

    L AUBERGE

   Pour cette etape, jai preferer reserver une auberge, vu que c est tres attractif, 8 euros la nuit, de plus, il se trouve que son emplacement se situe dans un coin ideal de la ville. Il ne me faut que 10 min pour trouver l auberge, NATHAN S VILLA HOSTEL,assez simple.

   10H15, je rentre a l auberge, l accueil y est tres convivial, les lieux sont propres, tres bien equipes, cuisine, ordinateur a disposition , petit dej inclus, grand salon, laverie, etc….

  Je rentre dans ma chambre, 9 personnes squattaient avec moi 1 australienne, 2 allemands, et 6 anglais , tous tres sympa. Par contre, je fus surpris de voir que tout le monde dormait la dedans, l odeur n etait pas tres agreable aussi, puis, ce qui n arrange rien , il fasait un four.

Douche et sieste furent les actions de lapres midi.

 

 1 ER SOIREE

     19h, je suis avec le groupe d anglais, on a vite sympatise, on decide de manger quelque chose en ville, specialite italienne , pour moi pasta. Ensuite, on se trouve un bar, puis un 2  eme bar, on commence a enchainer, on est lundi et il ya pas trop de monde en ville, cependant, le si peu de filles qu on croise vaut le detour, j aimais deja cette ville et je savais qu il y avait du potentiel a travailler ici, de beau jours s annoncaient. 1,2, puis 3 eme bar, le plus interessant, il est au alentours de 00h 1h, je commence a m exprimer et les anglais commencent a vraiment bien me connaitre. Dans ce bar, il y avait du monde, et notamment un petit groupe bien sympatique a cote de nous, je descide d aller faire mon enquete avec ma biere. Je laisse donc quelques instants les anglais, trop timides,a leur table. Le courant passe tres vite avec ce groupe et il me faut que quelques minutes pour que moi et mon french accent prenons place a cette table, les anglais etaient sous le choc. Evidemment, jai pu les faire convier a notre table une dixaine de minutes plus tard. Bavardage, rigolade, drague mais sans aller plus loin conclua la soiree avec ce groupe.

   3h, on rentre a lauberge, on se prends une derniere biere dans le salon en matant la tele, resultat je m endors sur un des canape, reveille a 8h du mat, je ne savais pas tres bien ou jetais, du coup je suis retourne me couche jusqua 12h.

  

   14 OCTOBRE, IL NE FALLAIT PAS BOIRE

  12H, je me leve, prends ma douche, rien a signaler, les anglais dorment encore et l australienne est parti. En sortant de ma douche, 2 anglaises viennent d arriver, tres gentilles, mais tres ronde.

  On sympatise, et decide d aller manger un morceux ensemble. Cette ville est super belle, grandes places, batiments de differentes couleurs, rues en paves, etccc voir les photos par la suite. On mange, visite, retourne a lauberge, squatte avec les autres anglais a matter un dvd, puis ressortont.

  21h, Debut de soiree, je n ai pas manger mais c est pas grave, on enchaine un 1 er bar avec les 2 anglaises, boomerang, personnes mais bar sympa avec du vieux rock, on tourne a la liqueur local , ce soir la, tres peu de biere, surtout de l alcool fort, on en reste pas la on descide de se faire un 2 eme bar, puis un 3 eme, puis aux alentours de 23h, filons dans un club. On decide de se prendre une 1 er bteille de vodka , 2 autres s enchainerons par la suite.

   1H, il y a du monde la boite n est pas la plus grande de wroclow mais suffisant pour s amuser, les anglais et les allemands nous ont rejoints, c est la grande fete, ca picolle dans tous les coins, shooters, cocktails, tout le monde se paye a boire la dedans, les rencontres s enchainent, du monde squatte a notre table,une des 2 anglaise se rapproche de moi de facon douteuse mais je mets les choses au point direct, juste amis c est suffisant. je pense avoir tenu jusqua 4h, par contre je ne sais pas combien d alcool differents jai pu boire dans la soiree, et quelle quantite jai pu avaler, mais pas mal.

  4H, c est le trou noir, apparamment, jai ete malade, en tout les cas, je me suis reveille le lendemain dans mon lit, je sais pas comment, mais merci les anglaises, jai eu de la chance sur ce coup la car, javais toutes mes affaires, elles avaient tous ranges, et mem pliees mes affaires.

     

       15, OCTOBRE, LA JOURNEE, LE NO NAME

 9H, je suis le 1 er leve, tout le monde dort, et curieusement jai la forme, mais jai mes trous de memoire qui pesent sur mon esprit et cette interragation, qu est ce que jai fais? C pas grave, je dejeune, prends ma douche, et prends lair. Je rentre sur les coups de 12h,file dans le salon ou les anglais essayaient de ne pas s endormir, en tous les cas ils ne faisaient pas la gueule, ce qui m ammenait a penser, que j avais du limiter la casse.

13H, je file a la reception me choper un pc, je croise , un de plus, un nouvel arrivant en provenance d angleterre, on passe l apres midi ensemble et aussi la soiree, il voyage seul comme moi et wroclow est sa premiere etape de son periple, il s appelle rob.

Le soir, rob et moi avons rejoints un de ses amis polonais qu il avait rencontre en angleterre, tres sympa aussi. On s arrete dans une superette et achetons de l alcool, pour ma part, une biere me suffira, et nous posons dans un parc a proximite d un cours d eau. Un des amis du polonais nous rejoints et plus tard filons dans un bar rejoindre tout un groupe.

 1H du mat, le groupe se casse, les gens rentrent chez eux, jai fais quelques rencontrent sympa, mais pour moi la soiree etait un peu plat. Direction la boite le no name, une boite tres connu ici.

  1H30, on rentre dans la boite c est plein, du monde partout, et la surprise, nous croisons le groupe danglais, c est la bonne surprise, 2 soirs de suite, mais cette fois jai pas bu , tres peu. je rentre vite dans l ambiance, et a peine 15 minutes plus tard, je suis deja en train de discuter avec une 1er polonaise, je linvite a danser, c est la premiere rencontre de la soiree, il y en aura d autre.j ouvre donc le bal , car par la suite plus ou moins tout le monde sera accompagne. Il ne faut pas beaucoup de temps pour sortir avec une polonaise, par contre pour finir la soiree c plus une question de chance.

 3H, la 1er polonaise est rentre chez elle, je dois l appeler le lendemain, elle veux qu on se voit. Je vais voir rob, qui se trouve en charmante compagnie, il a lair tres timide avec la fille, qui par ailleurs se trouve avec une copine, j en profite donc pour faire connaissance avec son ami , on file tous les 4 sur la piste, les 2 filles sont assez ouvertes  et pas farouches, mais vers 4h, la copine a rob voulait rentrer alors que la mienne etait chaude pour rester, tans pis. Rob etait degoute mais prenait confiance en lui. Encore une petite que je devais voir le lendemain.

4H30, Il reste encore un peu de monde dans la boite, le temps de faire une derniere rencontre qui elle par contre ne donnera rien, juste un bon moment. On rentre a l auberge, il est 6h.

 

    16 OCTOBRE, L AMERICAIN, LE NONAME, ROB, LE TEMPS PLUVIEUX

    11H, jai peu dormi, je suis creve, les anglais se reveillent petit a petit, les allemands sont parti. Ah oui, petit details, rob dort a letage inferieur. je reste a comater dans le lit, et discutons de la soiree avec les anglais, grosse soiree. Officiellement, jai 3 polonaises a appeler mais jai d autres objectifs pour la soiree. Je jette un coup d oeil dehors, il pleut, pfff, la journee deprimante.

     14H, je suis frais et dispo, un americain et un finlandais viennent d arriver et dorment dans la chambre de rob. On fait connaissance, mais je file en ville manger un morceux puis je me decide a aller a la gare reserver mon train pour prague. Un apres midi pas tres rytme quand meme.

    18H, je rentre a l auberge, squatte un pc, puis vers 19h, l anglais, lamericain, le finlandais et moi meme, filons rejoindre le pote polonais de rob. On file boire une biere dans un bar GUINESS, ps ca me rappelle dublin, puis filons dans une pizzeria, il est 21h. Dans le bar , jai appris a connaitre lamericain, il a 33 ans mais je ne me souviens pas de son prenom comme les 3 quarts des personnes que je rencontre depuis le debut. Le contact passe bien, on est devenu des grands complices. Le finlandais, quand a lui est tres timide, personne tres droit, qui boit peu, ne fume pas, a ses principes, mais est tres gentil. Un nouveau groupe s etait forme et allait rester identique jusqua la veille de mon sejour ici.

     22h, on sors de la pizzeria et commencons avec l americain a chanter dans la rue. Il adorait ca et moi aussi. Et puis, javais aussi remarquer que les filles ici connaissait qu une seule chanson francaise AUX CHAMPS ELYSEES. J appris a lamericain et rob la chanson, du coup, les gens portaient souvent lattention sur nous, ce qui nous permis d elargir nos connaissances,hihih.

      1H, apres quelques bar, on decide de retourner au noname, on passe la soiree ensemble, picolle un peu, puis partons vers 5h du mat. Quelques rencontres, mais beaucoup moins que la veille. On termine la soiree dans un bar

     6h, je me couche.

   17 OCTOBRE 5 EME JOUR, LES NOUVEUX ARRIVANTS, KAROLA

  le jour est leve depuis longtemps, il est aux alentours de 11h, et les anglais partent. Je suis decu mais promets de les revoir, 2 francaises arrivent, et aussi un australien, quand aux anglaises, elles sont toujours la mais passent la majeure parti de leur journee a squatter dans le salon. Je deviens un ancien dans cette auberge et tout le monde me connait, je suis chez moi et j aide meme les nouveux arrivants a s installer. Les 2 francaises sont sympa, en plus elle viennent de vertou et de la rochelle, elles sont la juste 2 jrs. L australien aussi est tranquille, comme la plupart des gens de loceanie, vie cool, roots, musique, sieste,  tres ouvert. Ah oui, un polonais aussi est arrive, mais il est la pour un stage d une semaine a wroclow et parle mal langlais, il est peu bavard et a du mal a s adapter.

  13h, je file avec rob faire quelques boutiques et j en profite pour m acheter un nouveau blouson, il fait froid, mais jarrive a tenir. On marche une partie de laprem ensemble, mangeons puis rentrons a lauberge, on doit garder des forces pour la futur soiree.

 16H, je suis dans la cuisine avec l australien, les 2 francaises qui reviennent juste du centre et un americain qui vient darriver,il reste 2 jrs ici puis file a kracow et apres prague.. Le niveau d anglais des 2 francaises est plus que deplorable, ce qui m etonne qu a moitie. D ailleurs pour ironiser le tout, je mamuse a leur parler qu en anglais, elles ne comprennent qu a moitie, mais visiblement elles semblent interesse par ce que je dis.

  17,18, 19H, salon, dvd, cuisine, reception, je fais toutes les pieces de lauberge, me promene, discute a droite a gauche, je passe le temps.

  19H, c est la sortie avec notre groupe, on file manger quelque chose puis rejoignons le pote a rob, le polonais qui est lui aussi avec un groupe. On sarrete faire quelques courses, vodka et bieres, puis allons nous poser dans notre endroit pres du cours d eau. Des nouvelles rencontres, principalement avec des polonais, tous tres agreables, rob se charge la gueule, moi et lamericain arrivons a tenir la maree, jai su retenir la lecon de lautre jour.

 22H, on decolle dans un bar, tous ensemble. Au passage, lamericain et moi avions rencontre 2 petites jusqua cote de nous, tres sympa, mais lhistoire se terminait la. On arrive dans le bar et passons une bonne partie de la soiree, mais je mennuie un petit peu car l ambiance est assez calme.

1H, le groupe se casse mais mon groupe reste intact, on file dans un autre bar et je fais la connaissance de 3 petites, alors que lamericain le finlandais er langlais et le polonais etaient derriere moi,je me suis installe avec les 3 petites, ce sont 2 soeurs et une cousine, l une est marriee, lautre est avec son copain mais il est a une autre table, et lautre est toute seule je pense. On discute, rigole et je pense avoir un feeling avec celle qui est marrie mais jai ecouter la raison et je nai rien tente, les filles sont parti vers 2h30.  Apres, jai voulu partir ailleurs et lamericain aussi, rob quand a lui se mettait une charge et paraissait de plus en plus fatigue, il setait dailleurs installe une bonne demi heure avec les filles mais qui par la suite avait pris legeremnt peur, quand a son etat. Du coup, rob est retourne s assoir a sa table, decu. L americain, le finlandais et moi partons dans un autre endroit, je laisse donc rob avec son pote polonais qui nous promettent de nous rejoindre, pas cette soiree la.

 3H30, on est dans un nouveau club, c est plein a craquer, c est la folie, on a du mal a passer, mais il faut dire que lendroit est assez petit.lamericain et le finlandais se prennent une biere, de mon cote, file sur la piste et rencontre une charmante demoiselle, qui attirait loeil de beoucoup de personnes. L espace etait restreint,mais jetrouve quand meme un petit endroit. Pas un mot, juste danser, je la joue different des autres mec de la piste, et ca marche, le feeling est la et on est tres proche.

5h, on part lamericain et le finlandais mattendent a la sortie, je suis avec la polonaise, Karola, je me souviens de son prenom. Au debut, elle voulait rentrer seule, mais en faisant preuve d humour et en restant professionnelle le long du trajet, jai su gagner sa confiance.

6H, tout le monde dort, moi j arrive chez karola, un petit appart, en peripherie de ville 40 min de marche facile du centre ville,dans un immeuble type hlm. Elle est en coloc avec 2 autres filles. La soiree est sympa et se termine bien, je rentre vers 9h a  lauberge.

 

18OCTOBRE, DERNIERE GROSSE SOIREE A WROCLOW,

   9H, je viens tout juste de chez karola, je suis creve car jai pas dormi, mais jai le sourire.Directions la chambre, ou j entame ma nuit, il est temps.

13h, c est le reveil, rob frappe a ma porte et il me faut quelques minutes pour me reveiller, il me demande comment s est fini la soiree, quand a lui il avait encore une tete fatiguee, mais en meme temps c est normal, on avait un peu un rythme de fou. Il me propose daller manger un truc avec lamericain et le finlandais, j accepte et filons acheter un kebab. Je suis creve mais j arrive a tenir, par contre lapres midi je suis rester a lauberge a checker des mails et a mater un dvd avec dautres personnes.

 20H, apres cet apres midi a rebondissement, je me prepare car mon groupe avait rdv, comme dhab depuis 2 jrs avec le polonais, on file manger un truc en ville avant puis apres atterissons dans un bar ou nous attendais des amis au polonais, encore des nouvelles tetes.

Je tombe sous le charme dune polonaise de notre groupe et j installe un climat de confiance. J ai su adapter les formules qui fonctionnent dans cette ville, je suis rode.

23H, le groupe est encore au complet, jai eu le temps de deguster differentes bieres et notamment de la brune mais chaude.,enfin, jai pas trop aime. La polonaise et une de ses copines decident d aller danser la salsa, elles m invitent et je les accompagne, le finlandais me suit.

23H30, quelque chose comme ca, on arrive dans le bar pour danser la salsa, je me prends un cocktail, et le finlandais une biere. J etais plus que proche avec cette polonaise, ca devenait serieux, mais le probleme de ce bar c est la place, et ca commence a m agacer serieusement.En gros, je nai pas envie de rester, ce qui narrange rien, je ne suis pas un grand danseur de salsa mais je me prends quand meme au jeu.

0H45, aux alentours de cette heure la, c est laccident, une serveuse me renverse une biere complete sur moi, je suis legerement enerve et du coup, je decide de partir, le finlandais me suit.Je laisse en plan la fille, c est pas grave, elle est surprise de ma reaction et me demande de rester un peu, mais je ne peux pas.

1H15, on arrive dans notre bar precedent, le groupoe etait encore la, soulagement, moi javais froid a cause de la biere sur mes vetements. On traina un peu, puis direction avec rob lamericain le finlandais et moi, dun club, il est aux alentours de 2h.

2h30, on arrive sur une place pleins a craquer et filons dans un club. C est bonde de monde, on ne peux pas circuler, mais le probleme, c est que les gens le samedi vont dans certains club, et ignorent les autres, donc du coup soit on va dans un endroit vide, soit on va dans un endroit qui est pleins a craquer. Il y a du beau monde dans la salle, et il me faut 40 min pour pouvoir acceder aux vestiaires, et 10 min pour monter un escalier, pour dire.

4H30, c est le depart pour lauberge, cette boite etait beaucoup trop pour nous, pas trop de rencontres et des bousculades toutes les minutes, du coup perte de motivation.

5h30, je dors.

    

19 OCTOBRE, J -1 POUR PRAGUE, DEPART DE LAMERICAIN ET DU FINLANDAIS

     11h, c est le reveil, je monte prendre mon petit dej, je croise rob, il me dit que lamericain et le finlandais viennent juste de partir, je nai pas eu le temps de faire les adieux, ca m ennuie. Jai pu recuper les adresses grace a rob, on aura passer de bons moments tous ensemble. J ai rien de prevu aujourdhui, c est la glande, je suis encore fatigue et ce soir pas de sorti vu que mon train est a 8h15 le lendemain.

     15H, jai faim et jai envie de manger mexicain, nous cherchons pendant 30 min et en trouvons un. On mange comme des porc et je suis plus que cale, je ne peu plus bouge, du coup apres le restaurant, nous decidons de rentrer a lauberge dans faire d histoire.

      17H, c est le retour, rob doit partir a cracovie demain.De nouveaux compagnions sont arrives dans ma chambre, 1 mexicain, 1 australien, du coup je me retrouve avec 2 australiens, 2 anglaises et le mexicain. La chambre est presque qu au complet et on passe une partie de lapres midi a discuter ensemble.  

23H, je me couche.

( 25 octobre, 2008 )

20 octobre jour j pour prague

      

      C est le grand jour pour prague, je dois rejoindre une espagnole que jai rencontre sur couchsurfing 2 semaines auparavant, elle me rejoindra a la gare. Elle est deja arrivee sur place. En ce qui concerne wroclow, la semaine aura ete geniale et tres enrichissante, de bons moments, une ville sympa, auberge exceptionnelle, des bonnes rencontres. C est un peu a contre coeur que je pars a prague, a vrai dire ce nest pas une ville qui mattire plus que ca car je lai deja visite l annee derniere, mais bon j avais promis a lespagnole, donc du coup………….

 

     ALLER, IL FAUT SE REVEILLER

6h30, le portable de  l australien sonne, (car en fait je nai pas de portable et pas de reveil), c est un peu difficile car je n ai plus l habitude de me lever aussi tot. Pour la 1 ere fois depuis le debut de mon voyage, je ne prends pas l avion, ca change, je passe a l option train, plus cheres que mes avions et surtout plus long, pff la galere.

7H30, j ai pris ma douche, jai dejeuner, et mon sac est pret, jai 45 minutes pour arriver a la gare et prendre ce fameux train, tranquille. Dehors le temps est froid mais ensoleille, une belle journee s annoncait sur wroclow. Rob me rejoinds a la reception et sans trainer prenons la direction de la gare.

      LE TRAIN

7h45, on arrive a la gare, jai 30 minutes d avance, rob doit lui acheter son ticket pour kracow. Mais ce que je ne savais pas c est qu il allait prendre le meme train que moi, car en effet, je devais changer de train a katowice, alors  que lui n avait pas de changement a faire, c etait la bonne surprise. Il faut preciser que le reseau ferroviaire en pologne est beaucoup moins developpe qu en france, je dois faire un detour pour aller a prague, je me rallonge de 200 km facile, enfin c est comme ca.

  8H00, je galere a trouver le train, c est tres mal indiquer, c est un peu le flou, mais je me renseigne et trouve quand meme ma voie. Je monte dans le train et quitte rob, je pensais qu il avait un train different, mais en fait non.

  8h30, le train demarre avec 15 min de retard, je suis installe avec 3 femmes de 40 et un homme. Le voyage commence et je trouve deja le temps long, j essaye de dormir, ce qui narrange rien, le train fait tout les arrets. Jai du mal a dormir et decide de faire un tour dans le train, je change de wagon et fais la connaissance dune polonaise, on sympatise et je m installe dans son compartiment. En ouvrant la porte, je suis surpris de voir rob,  »ROB, WHAT ARE YOU DOING HERE, IT S AMAZING? »

Le temps paraissait deja moins long dans ce compartiment, mais moi je devais faire attention car je devais changer de train a  katowice aux alentours de 12h.

12H15, j arrive a kato. , c est une petite gare de pologne qui se trouve a 80 km a l ouest de cracovie. Jai quitte rob, on va peut etre se voir a prague vendrdi prochain , mais il faut que je prolonge d une nuit mon sejour a prague. Mon train est a 13h, jai 45 min, j en profite pour aller grignoter quelque chose.

12H45, je commence a chercher ma voie, lorsque je vois au milieu de la gare un americain qui etait a la meme auberge que moi a wroclow, 2 eme surprise de la journee, il revenait de cracovie et filait a prague. Du coup, on fait le trajet ensemble.

13h30, le train demarre apres 30 min de retard, y en a marre. On se trouve un compartiment tranquille, et ecoutons de la musique, 1 polonais est aussi present. Le temps est long et larrive a prague est prevu pour 18h, enfin 18h30. On essaye de dormir pendant la majeure partie du temps, puis 1 h avant d arrivee on commence a chanter, a vrai dire on est sur les nerfs, et on fait un peu n importe quoi, mais on rigole bien pendant cette derniere heure, on sympatise meme avec des malaisien qui se trouvaient dans le wagon d a cote. Ils nous avait entendu chanter.

18H30, on est a la gare, je descends du train, l espagnole mattends, c est la premiere fois qu on se voit physiquement, enfin javais vu sa tete par webcam mais pas son corps.

       

       L ESPAGNOLE

L espagnole me reconnait tout de suite et viens vers moi, en fait ce n est pas du tout mon style, a ce moment la je me dis que ce sejour rique d etre long. Je lui presente l americain, il va dormir dans la meme auberge. L espagnole s appelle belenn, elle est petite, assez ronde, brune cheveux long,  tres gentille mais un peu ennuyeuse, pour etre franc.

 

( 25 octobre, 2008 )

20-25 OCTOBRE PRAGUE

 

          L ARRIVE A L AUBERGE

   18h45, on sort de la gare, Belenn preconise le metro pour aller a lauberge, c est seulement a 2 arrets, mais nous etablissons un consensus pour de la marche. Belenn connait bien prague, c est la 5 eme fois qu elle visite cette ville. Nous la suivons et arrivons vers 19h30, on a pris du retard, et on s est un peu rallonge. Mes jambes sont lourdes, j ai faim, je suis fatigue, et je commence a sentir le poids de mon sac, il est temps qu on arrive.

         

             l AUBERGE

  19h30, on est a l accueil de lauberge, je presente mes papiers, ce n est pas necessaire Belenn a deja tout paye. L americain file dans son dortoire et nous dans le notre. Je pose mon sac, me repose une petite demi heure avant de prendre ma douche, qui d ailleurs est au 5me etage, alors que le dortoire est au premier, un peu galere, je pense de plus en plus que le sejour va etre long. En ce qui concerne l auberge, l accueil y est beucoup moins chaleurs qu a wroclow, neamoins la cuisine est bien equipee, mais le petit dejeuner n est pas inclus et elle se situe a cote du museum, les lieux sont propres.

  

           1ER SOIREE

    21H00, on file manger quelque chose, l americain est deja parti, on se retrouve tous les 2. On marche pendant un long moment et parcourons une bonne partie du centre ville.

     23H00, on file dans un bar, le chapeau rouge. On bois une biere, puis une vodka, il ya un peu de monde dans ce bar, mais surtout des touristes, en tres grande partie. On y restera jusqua 00h.

    1H00, apres 1h de marche, on decide de finir la soiree dans une boite, qui etait loin detre pleine a cote de la vieille tour, l ambiance n est pas presente, mais la boite est sympa, je la connaissait deja. On ne traine pas et rentrons vers 2h30. Jai commencer a connaitre belenn, qui a vraiment un bon fond, on a pu parler de choses assez serieuses, cetait interessant, mais on avait pas l esprit ce soir la pour faire la fete je pense avec du recul.

 

     21 OCTOBRE, MARCHE, RETAURANT, SOIREE

 10H, je me reveille, je ressens encore les consequences du train et surtout la fatigue accumule. En ce qui concerne mon dortoire, j ai oublier de preciser au il y avait un argentin, qui sejourne pour la semaine aussi,   puis plus tard des hongrois viendront s installer aussi.

10h30, je prends ma douche, un cafe et la journee commence. Nous avons decider daller visiter leur tour eiffel locale qui domine tout prague, c est assez loin mais il fait beau et pas trop froid.

13H00, apres 2h30 de marche, on s arrete dans  une pizzeria a proximite de la tour, on a visiter le coeur de la ville. On en ressort 1 heure apres et nous dirigons pour prendre le funiculaire, ce qui fut un probleme puisqu il etait en revision. La solution adaptee est la marche, mais pour acceder a cette tour, il faut avoir de bonne jambes car ca grimpe. Pour ma part, ca va. Belenn a plus de difficultees et je me vois dans l obligation de faire une succession de pause. Plus on grimpe, plus la vue est belle, jai le sourire et j encourage belenn a redoubler d effort dans son ascention. 45 min plus tard, on est au pied de la tour, enfin, je dois dire quand meme que jai un peu souffert, mais ca va. Il faut payer 4 euros pour monter au sommet, par contre l ascenseur est reserve uniquement aux personnes a mobilite reduite. Cest comme si vous deviez monter la tour eiffeil a pied, galere, mais en meme temps, on a pas le choix. Il faudra bien 10 min de plus a belenn pour me rejoindre au sommet. La vue est magnifique, on y voit prague, mais aussi toute une partie de la boheme, c est reelement splendide. Belenn parle tres peu en arrivant au sommet, elle essaye de recuperer, elle a souffert, en plus avec un marcheur comme moi, la pauvre.

  18H30, on rentre a l auberge, une petite sieste s impose, on est creve.

 21h, apres avoir manger (j avais preparer une petite salade, un petit riz au thon, qui fut apprecier par belenn, mais aussi par l argentin), nous filons avec l argentin au chapeau rouge. Jai passe une tres grosse soiree, jai commencer par rencontrer une australienne, vraiment sympa, puis un francais qui venais dannecy mais qui bossait ici deouis quelques mois. On parle de voyage entre autre et des diverses experiences. La musique est sympa et je commence a danser avec laustralienne, l ambiance est vraiment bonne et on s est forme un bon petit groupe. Vers 1h, on file dans la boite qui se trouve a letage inferieur du bar, pleins de monde, et quelques rencontres aussi. Mais en arrivant, jai pu sentir une grosse odeur de weed dans le hall, ca fumait pas mal.
6h, on rentre avec lespagnol dans lauberge, je suis content de ma soiree, positif. La rue etait vide, et nous arrivons au niveau du musee, quand, au loin, je distingue 3 individus qui parlaient assez fort, on se croise, puis surprise, c etaient des amis a un de mes pote, orel. On bavarde quelques minutes, puis nous donnons rdv pour la futur soiree.

6h30, je me couche.

 

     22 OCTOBRE, FATIGUE, GLANDE, SOIREE, COURS DESPAGNOL

   11h, c est le reveil, Belenn est reveille depuis longtemps et a deja pris son petit dejeuner, mais elle est crevee car la veille, elle a bu pas mal. Je reste au lit jusqua 12h, puis apres ma douche on file a lexterieur faire un petit tour dans le centre, on reviendra vers 16h. Cet apres midi, on a pas trop visiter, on marchait lentement, on etait vraiment mort. Mais le point positif, c est que kai ameliore mon espagnol, car en effet a partir de ce jour et jusqu la fin nous parlons qu en espagnol, et moi de mon cote, lui enseigne le francais, c est tres interessant car javais beaucoup perdu. Par contre durant ce sejour, une chose m agace, belenn me demande toujours ce que je veux faire et en ce qui la concerne, tout lui est egale. Je dois prendre les initiatives, je naime pas ca.

    16H, j entame une sieste jusqua 18h, puis prends ma douche.19H, Belenn ma preparer une omelette espagnole, tres bonne. On a rdv le soir avec les francais dans un bar a proximite du musee a 22h.

  22H30, on arrive dans le bar avec du retard, il n y a pas grand monde, les francais ne sont pas la, soit ils ne sont pas venu, soit ils n ont pas attendu, tans pis. Mais, nous croisons l argentin  qui se trouve avec une roumaine. Ils nous invitent a leur table, et commencons a boire.  La roumaine et lespagnole parle toutes les 2, elles etaient partis dans une conversation de nanas, largentin etait degoute, moi je souris. A la 2 eme tournee, je remarque une charmante tcheque a sa table, juste derriere nous, je vais la voir et commence a discuter, le courant passe bien et du coup, elle m invite a sa table. La tcheque attends des amis francais qu elle a rencontre dans la rue, decidement, y a vraiment trop de francais ici, mais bon je le savais. J ai bien eu le temps de discuter 1 h avec la tcheque avant que les francais arrivent.

     0H, les francais sont a la table, on commence a faire connaissance, tres sympa, un parisien et un lyonnais, et aussi une tcheque, mais ce soir la, jai ete gentleman, et je me suis retire de la table peu de temps apres, les francais ont su me remercier. Du coup, je suis retourne a ma table, puis vers 1h, on sort du bar.

     1H, on sort du bar tous les 4, mais la roumaine doit partir, donc du coup on se retrouve a 3. On est motive pour bouger ailleurs. On prends le metro car le climat ce soir la n etait pas au rendez vous, il pleuvait et faisait assez froid. on devait prendre une 1er ligne, puis une 2eme. La 1 er etais ouverte mais la seconde fermait juste, on etait donc obliger de marcher sous cette pluie. Belenn adorait la pluie, elle sautait meme dans les flaques d eau, la cingle.

    2H, on arrive au bar, toujours le meme, le chapeau rouge. On a froid et on est trempes, mais maintenant ca va. Nous filons directement a la boite en dessous, comme d hab beaucoup de monde, on commence a se prendre une biere, puis un shooter, puis une biere. On commence fort. Ce soir la la boite etait rempli a 50 % de francais. En effet, il y avait une classe de BTS de dinard qui etait la. Je commence a discuter avec quelques francais, on parle de mon petit trip en europe, ils hallucinent. Un peu plus tard dans la soiree, je fais ;a connaissance d une allemande sur la piste, on trip ensemble.

  5H, on sort de la boite, l allemande nous accompagne, mais ne reste pas longtemps car son groupe part, du coup je suis un peu degoute, mais tans pis.On est creve, on rentre a lauberge, bonne soiree.

 

   23 OCTOBRE, COURS DESPAGNOL, L ARGENTIN EST PARTI

 12h, plus les jours passent, plus on se leve tard. Largentin est parti depuis 10h ce matin, aujourdhui, pas grand chose de prevu, glande a lauberge jusqua 15h.

15H, petite sortie histoire de manger quelque chose, rentrer a lauberge a 17h. On continue a parler espagnol, qui commence a s ameliorer sensiblement.

17h, des hongrois sont arrives dans la chambre, un sacre groupe

20H, petite sortie dans un bar jusqua 22h, rentrer a lauberge et coucher vers 00h.

 

   24 OCTOBRE DERNIER JOUR A PRAGUE, GLANDE, LAVERIE.

10H, je me leve, les hongrois sont deja parti en ville. Belenn est parti fait des courses, du coup jai un peu de temps et j en profite pour reserver mon auberge a cracovie. C est reellement la journee glande du sejour. Balade en ville lapres midi ,puis direction la laverie. Le soir , rien a signaler, demain je dois prendre un train pour 10h. Je me couche vers 23h, jai deja preparer mon sac.

( 25 octobre, 2008 )

25 OCTOBRE JOUR J POUR CRACOVIE

  

          LA COURSE 

          8H45, Je me leve et demande l heure a Belenn, elle me dit 8h45, mais je comprends 8h15, du coup je prends mon temps et file prendre ma douche.  9H45, je finis de dejeuner et belenn me dit qu il est 9h45, c est encore la course, jai 20 min pour filer a la gare, trouver mon train et acheter mon ticket. Je file prendre le metro avec Belenn, elle de son cote, elle doit prendre un avion pour 12h, elle a le temps. 9H55, j arrive a la gare, je ne cours pas, on verra bien, il me reste 10 min, je file au guichet, achete mon billet et monte dans le train 2 min avant son depart, c etais chaud mais finalement je suis a l heure, je suis assez content de partir a crocovie, et surtout je me retrouve seul, sans contraine, jai retrouve ma liberte.

 

       LE TRAIN

       10h05, j y suis . Je cherche une place, le train est encore blinde, et comme a l allee, il fait tous les arrets. Je dois emcore changer de train a kato., j ai l habitude maintenant. Je minsrtalle dans un compartiment avec 2 nanas et 2 mecs. Les 2 nanas n arretent pas de parler pendant une petite partie du trajet, elles vont aussi a cracovie et sont en vacances. Le train est tellement plein qu il y meme du monde dans les allees qui menent aux compartiment, jessaye de dormir, mais c est difficile.

     16h, j arrive a kato, jai 30 mim pour prendre mon autre train, je suis creve, et ce qui narrance rien une partie des passageres et moi meme restons bloquer pendant quelques minutes, la porte ne s ouvrant pas. Du coup, nous etions obliges de faire le tour, car plusieurs portes etaient bloques. Le probleme, c est que des nouveaux passagers etaient rentrer dans le train, c etait l embouteillage, le gros bordel, tout le monde voulaient sortir et les autres personnes voulaient rentrer. J etais plus qu enerve, je me suis mis a parler assez fort en anglais  » on est bloques, on doit changer de train, laisser nous sortir  s il vous plait ». Consequence,  les gens ont commencer a se pousser, et on a pu sortir du train. Du coup, je me suis fait legerement remarque dans le train, je commence a sympatiser avec un mec de bombay qui filait a cracovie aussi .

     16H30, le train demarre, je nai pas de place, je me vois dans l obligation de m asseoir par terre et dattendre pret de 2h, je suis avec la personne de bombay et 1 americain. Le temps passe assez vite, malgre tout, le train fait tous les arrets, et a larret suivant, je me trouve une place a cote dune polonaise, je nai plus qu 1 heure dattende, je commence a respirer. La polonaise, ne respirait pas, elle n arretait pas de souffler, je me demander meme si ca ne venait pas de moi. En fait, pas du tout, c etait son travail qui lui posait des souci. Je commence a dicuter avec elle, en fait elle etait super sympa mais faisait grise mine, j essayais de la faire rire un petit peu et ca marchait pas mal, mais ca n enrayait pas son probleme.

     18H30, j arrive a la gare, je dis en revoir a la fille, et descends avec l indien et l americain. On se separera ici. Moi, je devais filer dans le centre trouver mon auberge.

 

|